Lire +

" id="content">
Actualités

Vous avez dit « accessibilité » ?

On a l’habitude de le prendre au travail, à domicile, dans les lieux publics. Il est confortable et pratique, on n’y prête parfois même plus attention… mais pour la majorité des Français, l’ascenseur incarne l’accessibilité dont notre société a plus que jamais besoin. Telle est la leçon de la deuxième édition de l’enquête « Les Français et l’ascenseur » réalisée par la Fédération des Ascenseurs avec Ipsos.

le 30 septembre 2016
96%

des français font de l’accessibilité une priorité et une mesure d’égalité

Depuis 30 ans, le taux d’équipement en ascenseurs n’a pas augmenté. Pourtant, les mutations sociétales s’accélèrent : vieillissement de la population, croissance verticale et densification urbaine créent un besoin de mobilité de plus en plus important ; une urgence à ne plus sous-estimer.

À quelques mois de l’élection présidentielle, si les décideurs politiques se donnent pour mission de répondre aux attentes des Français, cette enquête leur rappelle l’importance d’intégrer la mobilité pour tous et l’accessibilité au cœur des débats et de leurs programmes.

Les Français se font « une haute idée de l’ascenseur »

Cette urgence n’est pas seulement le résultat d’évaluations démographiques ou d’analyses sociologiques. Il traduit un besoin exprimé clairement par les Français.

86% d’entre eux associent l’ascenseur à l’accessibilité tant pour les personnes à mobilité réduite que pour le quotidien de tous (valises, courses, poussettes). Cette accessibilité devient une urgence de plus en plus criante. Ce chiffre ayant augmenté de 12 points par rapport à 2015.

Accessibilité des lieux publics, d’abord : 96% des Français en font une priorité et une mesure d’égalité, les interrogés pointant particulièrement du doigt l’équipement bien trop faible des lieux culturels (52%), des administrations (58%) ou des universités/écoles (63%).

Accessibilité des propriétés privées, ensuite. Selon 70% des Français, il est nécessaire d’installer un ascenseur avant le 4ème étage. Et pour près de la moitié des Français (46%) dès le troisième étage ! Des chiffres à mettre en perspective avec la réglementation en vigueur aujourd’hui qui n’oblige à installer un ascenseur qu’à partir du 4ème étage dans un immeuble au-delà du rez-de-chaussée.

Plutôt Sophie Marceau ou Barack Obama ?

Moyen de transport du quotidien, l’ascenseur est naturellement devenu l’objet de bien des fantasmes et des rencontres insolites. Preuve en est, l’étude montre qu’un Français sur trois aimerait y rencontrer Sophie Marceau, Monica Bellucci (22%) ou Penelope Cruz (17%). Cocorico ! Les femmes adoreraient monter quelques étages avec Barack Obama (28%) avant Georges Clooney (24%) ou Omar Sy (18%).

Si l’ascenseur fait rêver et permet de prendre de la hauteur, il faut également garder les pieds sur terre. Les solutions de mobilité verticale sont surtout un facteur  d’épanouissement de notre société en décloisonnant ses espaces pour la rendre plus inclusive.

< Retour aux actualités