Actualités / Actualités pro /

[Vidéo pitch | Expertise] La mobilité verticale au cœur de la ville durable

Le rôle de l’ascenseur en France est encore trop peu valorisé et compris. La mobilité verticale est pourtant primordiale et a un impact significatif sur la transition écologique et démographique. Alain Meslier , délégué général de la Fédération des Ascenseurs était au micro de Baptiste Therin lors du Sustainable Cities Summit afin de lever le voile sur ce sujet.

 

le 4 octobre 2021
Si on parle logistique, la notion du dernier kilomètre est bien intégrée. Mais quand on parle d'accessibilité et des enjeux liés au dernier mètre, on se rend compte que ce sont des sujets qui sont moins bien compris du grand public. […] Il nous faut aller vers une logique humaine et urbaine qui permette à chacun de jouir de la cité.
Alain Meslier
Délégué général de la Fédération

Chaque jour, 100 millions de trajets en ascenseurs sont effectués en France. Vecteur d’inclusion et pilier indispensable du développement démographique, la mobilité verticale et ses enjeux restent encore méconnus du grand public. Présente sur la scène du Sustainable Cities Summit, la Fédération des Ascenseurs revient sur l’importance de la mobilité verticale.

 

 

En propos liminaire, Alain Meslier revient sur le rôle des ascenseurs. « L’ascenseur est parfois vu comme un OVNI : sa finalité ainsi que son rapport à tout à chacun est difficilement identifiable […] Beaucoup de personnes ne se sentent pas nécessairement concernées par ce moyen de transport, notamment car ils ne sont pas directement touchés par les problématiques liées à l’accessibilité », indique-t-il. L’ascenseur va aider la société à gérer les enjeux liés aux transitions écologiques et démographiques.

La France reste « sous-développée » en termes de présence d’ascenseur. Cet objet de mobilité est souvent ignoré par les architectes lors de la réalisation de nouveaux projets. « Pourtant, la mobilité verticale répond à toutes les exigences de l’habitat, et plus généralement, du milieu de la construction. C’est, en outre, une réelle solution pour lutter contre l’imperméabilisation des sols, mais aussi aux enjeux de villes sur la ville », indique Alain Meslier.

Le rôle de la Fédération des Ascenseurs est notamment d’interpeller sur l’importance de cette mobilité verticale et de proposer de nouvelles solutions. La Fédération a notamment mis en place un comité dédié à la mobilité verticale. Celui-ci traite de 2 thématiques principales : les nouveaux usages (transformation, enjeux de cohésion) et la rénovation de l’existant (sécurisation et pérennisation, accessibilité…). En termes de proposition, la Fédération milite pour mettre les enjeux liés à l’inclusion au cœur des appels d’offres. Une priorité à l’heure où la population française vieillit et que seuls 50% des Français vivant en logement collectif ont accès à un ascenseur. « Cela fait 60 ans que nous savons que la population vieillit. Arrêtons de poser des constats et agissons concrètement sur les sujets de la mobilité urbaine », conclut-il.

 

< Retour aux actualités