Agenda

Colloque international « Projeter l’architecture, aux carrefours du numérique et du vivant » à l’ENSA Paris-Val de Seine

Téléchargez les images - 0

Colloque international // Initialement prévu les 12 et 13 décembre 2019, reporté à une date ultérieure (en attente des nouvelles dates)

Organisation : C. Bailly, J. Magerand, Laboratoire EVCAU, ENSAPVS,

avec le soutien de la Commission Nationale Française de l’UNESCO et du BRAUP du ministère de la Culture

 

Ce colloque se tiendra les 12 décembre (14h-18h) et 13 décembre (9h-18h) à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine, 3-15 quai Panhard et Levassor 75013 PARIS.

Il croisera des perspectives très différentes sur les relations entre méthodes liées au numérique, au vivant, à la complexité et à la création au sens large.

Il s’agira de comprendre comment l’algorithme peut trouver ses marques au sein d’une épistémologie de l’invention et comment les procédures mathématiques peuvent entrer en synergie avec les organisations naturelles.

Les relations singulières entre paramétrage, art et nature seront mises en lumière afin d’identifier des modes génératifs artificiels inspirés par les modes de fabrication des organisations biologiques.

La présentation de procédures complexes, extraites des milieux naturels et mises en œuvre pour faire émerger des formes complexes, par paramétrage ou par algorithmes génétiques, mettra en perspective des démarches de projet biomimétiques contemporains.

De même, la confrontation du numérique et du vivant permettra de ré-interroger l’organisation des espaces et les modalités du projet. Un autre regard pourra être porté sur l’architecture, le territoire, les démarches artistiques ou les expérimentations agronomiques.

Les communications porteront également sur la manière dont la confrontation vivant/numérique appelle à l’interdisciplinarité. Le débat s’ouvrira sur les doutes et les espoirs portés par les nouveaux outils, alors même que ces derniers permettent à tout phénomène urbain de se contextualiser en répondant tout à la fois aux exigences de vie individuelles et aux besoins collectifs.

Il sera question du rôle des données massives au sein de nouveaux accès aux métabolismes urbains. L’amélioration des performances environnementales, la re-qualification des modes génératifs au sein des démarches de conception urbaine, ou encore les nouvelles modalités de participation citoyenne, seront à l’ordre du jour. Ces préoccupations contemporaines seront re-situées dans le contexte de montée en puissance du data-mining, de la lecture augmentée du réel et des approches complexes du vivant.

La confrontation d’expériences d’analyse des phénomènes biologiques, d’automatisation de la conception architecturale ou de démarches de création algorithmiques contribueront à construire un débat contradictoire.

In fine, il s’agira de mieux discerner les horizons conceptuels qui s’ouvrent aujourd’hui, dans la tradition de la Cybernétique, sous l’égide des nouvelles approches des organisations vivantes et sous l’impulsion du numérique. L’objectif est de mieux comprendre l’impact de ces nouvelles méthodes sur les démarches de projet architectural, urbain, paysager ou agronomiques.

 

Comité scientifique :

Hassan Ait Haddou, mathématicien, HDR, LIFAM, ENSAM, France ; Seungman Baek, architecte, docteur, Yeungnam University, Corée ; Claire Bailly, architecte, laboratoire EVCAU, ENSAPVS, France ; Vincent Bécue, architecte, docteur, directeur de thèse, UMONS, Belgique ; Grégoire Bignier, architecte, laboratoire EVCAU, ENSAPVS, France ; Olivier Bouet, physicien, docteur, laboratoire EVCAU, ENSAPVS, France ; Lambert Dousson, philosophe, docteur, Ecole d’art de Dijon, France ; Christophe Goupil, physicien, docteur, professeur Université de Paris, laboratoire LIED, France ; Patrizia Laudati, architecte, HDR Sciences de l’Information et de la Communication, laboratoire DeVisu, Université Polytechnique Hauts de France, France ; Patrick Laurenti, généticien, évolutionniste, docteur, Université de Paris, laboratoire LIED, France ; Jean Magerand, architecte, docteur, ancien directeur de thèses (UMONS, Belgique), EVCAU, ENSAPVS, France ; Antonella Tufano, architecte, docteur EHESS, HDR, ENSAPLV, France ; Anne Vanet, biologiste, docteur, Institut Jacques Monod, Université de Paris, France ; John Wilkinson, sociologue, docteur, UFRRJ, Rio de Janeiro, Brésil